Les paris sportifs de la Coupe du Monde 2018 en 5 chiffres

Joueurs de foot sur un terrain

Avec la Coupe du monde, l’univers du pari sportif aura connu un regain d’intérêt, non seulement auprès des habitués, mais également auprès de joueurs plus occasionnels. Profitant de l’engouement suscité par une équipe nationale qui avance dans la compétition, nombre de belges ont décidé de supporter le pays de cette façon. Un mois après, retour sur les chiffres et les actualités qui ont rythmés le monde du pari sportif pendant la Coupe de Monde.

Les paris sportifs belges en quelques chiffres

Comme chaque année paire, c’est-à-dire les années des Coupes du Monde et des Coupes d’Europe, les sociétés de paris sportifs profitent largement de l’engouement suscité par ces événements sportifs de grande ampleur. La Commission des Jeux de Hasard a profité de cette année de Coupe du Monde pour recueillir les chiffres qui illustrent la place du pari sportif en Belgique lors des grands événements :

  • 300 000 joueurs environ ont tenté leur chance aux paris sportifs lors de la Coupe du Monde en Russie ;
  • 150 127 nouveaux inscrits ont été comptabilisés sur les sites de paris en ligne à cette occasion ;
  • 13€ c’était le montant moyen d’un pari sportif en agence pendant la Coupe du Monde et il monte à 21€ en ligne ;
  • 203 millions d’euros ont, au total, été pariés sur les sites de paris sportifs pendant l’événement ;
  • 341 765 paris ont été joués pour le match de demi-final France – Belgique, c’est le match qui a rapporté le plus aux sociétés de paris sportifs belges.
"300 000 joueurs environ ont tenté leur chance aux paris sportifs lors de la Coupe du Monde en Russie."

L’inquiétude que suscite ces chiffres


Coupe du monde avec crampons et ballon

La proportion que prennent les paris sportifs inquiète la Commission des Jeux de Hasard, qui s’interroge sur les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour lutter contre les addictions. Aux chiffres énoncés plus haut, s’ajoute une vérité importante à prendre en compte dans cette lutte : le joueur lambda est de plus en plus jeune. En moyenne, les joueurs ont entre 21 et 29 ans et 1 sur 4 est de sexe masculin.

Des mesures sont donc à attendre dans les mois à venir pour renforcer la prévention et la sécurité des joueurs. En revanche, les systèmes mis en place par la Commission des Jeux de Hasard pour interdire l’accès aux sites de paris sportifs à des joueurs black listés se sont montrés très efficaces : chaque jour, entre 336 et 782 personnes se sont vues refuser l’accès à ces sites.


La rentrée approche, et même si la Coupe du Monde n’est plus d’actualité, les paris sportifs le sont toujours. N’hésitez pas à profiter d’un bonus de 100€ supplémentaire sur votre premier dépôt de 50€ chez BetFirst.